Secours populaire

logo secours populaireLien vers le site internet => Le secours populaire

En France, le Secours populaire français intervient dans les domaines de l’aide alimentaire, vestimentaire, de l’accès et du maintien dans le logement, de l’accès aux soins, de l’insertion socioprofessionnelle, de l’accès à la culture et plus généralement de l’accès aux droits pour tous.

Une approche globale privilégiée pour aider les personnes accueillies

En effet, la personne qui franchit les portes du Secours populaire français cumule bien souvent les difficultés, celles-ci relevant de problématiques de précarité et de pauvreté diverses. A travers ses 1256 permanences d’accueil, de solidarité et relais santé (PAS), le Secours populaire s’efforce ainsi, sur tout le territoire, de répondre aux situations individuelles auxquelles il est confronté, en s’adaptant au cas par cas, dans le respect de la dignité de chacun et de son autonomie, avec un enjeu d’importance : aider les personnes en difficulté à pouvoir sortir de la spirale de la pauvreté et leur permettre de participer au mouvement de solidarité. Ces dernières années, les bénévoles constatent une incessante augmentation du nombre de personnes qui viennent solliciter de l’aide dans les permanences d’accueil, de solidarité et relais santé du SPF. Cette évolution implique une mobilisation forte de tous les bénévoles, une volonté inlassable de rechercher de nouveaux moyens tant en ressources financières, humaines qu’en termes matériels.

Accueillant des personnes confrontées à des situations de détresse de plus en plus complexes, le Secours populaire, parallèlement à ses innombrables actions de solidarité, se fait le porte-parole des populations, les accompagne vers leurs droits et alerte les pouvoirs publics.

Au-delà de nos frontières, plus que jamais, le Secours populaire se mobilise pour mondialiser la solidarité : avec plus de 200 actions d’urgence et programmes de développement durable menés avec des dizaines de partenaires dans une soixantaine de pays, l’association porte les valeurs de l’éducation populaire, travaille sur la durée pour aider les plus fragiles.

Le mouvement en 2012

  • 22 conseils de Région
  • 1256 permanences d’accueil, de solidarité
  • 99 fédérations et relais-santé
  • 656 comités
  • 80 000 bénévoles/ collecteurs/animateurs
  • 1004620 donateurs

En 2012, le Secours populaire français a soutenu :

  • 1 483 470 personnes sur le plan alimentaire
  • 517 810 personnes sur l’aide vestimentaire
  • 183 740 personnes sur l’orientation, le conseil et la médiation
  • 113 180 personnes sur l’accès à la santé et la prévention
  • 129 040 personnes sur l’accès à la culture et aux loisirs
  • 71 440 personnes sur l’aide au maintien et à l’accès au logement
  • 55 170 personnes dans le cadre d’actions d’aide à l’insertion socioprofessionnelle
  • 7 134 personnes pour un soutien ou un accompagnement juridique
  • 40 780 personnes sur l’aide à l’accompagnement scolaire ou dans une action de lutte contre l’illettrisme
  • 40 885 personnes sur l’accès aux sports
  • 166 220 personnes ont bénéficié d’un départ en vacances (parmi lesquelles 35 132 personnes ont participé aux Journées des oubliés des vacances), ce qui correspond à 400 200 journées de vacances.
  • 2 546 150 personnes ont été accueillies au Secours populaire français. Cela représente 592 120 familles (+10,46%) dont 201 170 familles sont monoparentales et 295 630 personnes seules.

Les actions de solidarité du SPF ont concerné 937 950 enfants (+12,96%) (-de 18 ans)

191 940 seniors (+ 3,98%) (+ de 60 ans) et 140 050 jeunes (+11,33%) (entre 18 et 25 ans) dont 22 160 étudiants.

En 2012, le Secours populaire français a mené 215 actions d’urgence et programmes de développement avec 162 partenaires de 63 pays.

Présence du SPF dans les organismes nationaux, européens et internationaux

  • AFTA Association française des trésoriers et responsables d’associations
  • ANESM Agence nationale d’évaluation sociale et médico-sociale
  • CFSI Comité français de solidarité internationale
  • CNAJEP Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire
  • CNCDH Commission nationale consultative des droits de l’homme
  • CNLE Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale
  • CNOSS Comité national d’organisation sanitaire et sociale
  • COFRADE Comité français pour les droits de l’enfant
  • Comité de la charte du don en confiance
  • Comité PECO (Pays d’Europe de l’Est, centrale et orientale)
  • Conseil de surveillance du fonds de financement de la protection complémentaire de la CMU
  • Coordination sud
  • CRID Centre de recherche et d’information pour le développement
  • CSTS Conseil supérieur du travail social
  • ECOSOC Statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations-unies
  • ESAN Réseau européen d’action sociale
  • F3E Fonds pour la promotion des études préalables, études transversales et évaluations
  • FONGEP Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire
  • France Active
  • France bénévolat
  • France générosités
  • GOEES Groupement des organismes employeurs de l’économie sociale
  • Haut comité pour le logement des personnes défavorisées
  • Haut Conseil de la vie associative
  • ILC International Land Coalition
  • Semaine bleue
  • UNIOPSS Union nationale inter-fédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux
  • VOICE Collectif de coopération des ONG dans l’urgence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *